Archives de catégorie : Béhartitudes

André Breton, la transparence et l’obstacle

André Breton, la transparence et l’obstacle

par Henri Béhar

André Breton a constamment réaffirmé son ambition de vivre dans une maison de verre, ouverte à tous les regards, non par un désir plus ou moins conscient d’exhibitionnisme, mais, plus naturellement, parce que c’est le seul et unique mode de relation qu’il conçoit, tant avec ses contemporains, qu’avec ses futurs lecteurs : « Pour moi, je continuerai à habiter ma maison de verre, où l’on peut voir à toute heure qui vient me rendre visite, où tout ce qui est suspendu aux plafonds et aux murs tient comme par enchantement, où je repose la nuit sur un lit de verre aux draps de verre, où qui je suis m’apparaîtra tôt ou tard gravé au diamant » Ce passage achève, dans Nadja, le prélude à ce qui deviendra le récit, ou plus précisément le journal d’une rencontre avec la femme surréaliste par excellence, et, on peut le dire, l’émouvante relation d’un échec, tant il y avait peu de compatibilité entre la jeune femme errante et celui qu’elle magnifiait. C’est bien souvent que, pour Breton, « la barque de l’amour s’est brisée contre l’eau courante », pour reprendre un vers de Maïakovski, qu’il donnera en titre à l’article nécrologique évoquant le suicide du poète russe. En d’autres termes, le désir de transparence s’est heurté à l’obstacle du réel. Fin du premier acte.

Lire la suite :Transparence et obstacle

« La transparence et l’obstacle », dans La Maison de verre, André Breton initiateur découvreur, Les Éditions de l’amateur/Musée de Cahors, p. 11-18. Catalogue de l’exposition André Breton la maison de verre, Cahors, du 20 septembre 2014 au 1er février 2015.

CC

ÉPHÉMÉRIDES SURRÉALISTE 2015

ÉPHÉMÉRIDES  ACTUELLES (SURRÉALISME)

J’emprunte ce titre à l’Almanach du Père Ubu pour indiquer ici les commémorations inofficielles à prévoir cette année. Elles concernent les surréalistes et apparentés présents dans la banque de données «Surréalistes de tous les pays», que l’on trouve à cette adresse :
http://melusine-surrealisme.fr/site/Surr-ts-pays/somsurr-ts-pays.htm

Pour chaque personne nommée, on trouvera, dans l’ordre : Nom, État Civil, Parcours, Revues, Interventions Collectives, Expositions, Pays (de référence).
Les éphémérides de l’année 2014 sont disponibles sur la même page des Béhartitudes.

 Centenaire de la naissance

ASAHARA Kiyotaka ; 1915, Nagoya, Japon – 1945, Birmanie. Peintre. La Nostalgie, 1938. Japon.

BELANCE René ; 1915, Corail,– 2004, Haïti. Poète. Accueille Breton (Port-au-Prince, 1945). Exilé aux USA il abandonne la poésie. Luminaires, recueil (1941), Épaule d’ombre, recueil (1945). Rép. d’Haïti.

BOURGOIGNIE Paul ; 1915, Bruxelles, – 1995, Bruxelles, Belgique. Plasticien, écrivain, architecte. Contact avec les surréalistes belges (1945). Animateur du “Surréalisme révolutionnaire” (1947-1948). Membre de “Cobra” (1948-1950). Moroses mots roses (1968). Le Salut public, (cofondateur, 1945), Les Deux Sœurs (1946), BISR (1948), Cobra (1949-1950), Petit Cobra (1949), Les Lèvres nues (1955-1958) Phantomas, Daily bûl. Grande Bretagne.

CHERKESHI Sadi ; 1915, Turquie – Poète. Proche du groupe surréaliste (1944-1946). Ami de Feyyaz Fergar. Textes automatiques, circa 1940. Dint (co-directeur, 1944), Messages from nowhere (1944), Free unions (1946). Expose à la “Mayor gallery” (1939, 1947, 1977). Living art in England (“London gallery”, 1939), International arts center (1942). Turquie

DEL RENZIO Toni ; 1915, Tsarkoeselo, Russie – 2007, Londres. Poète, peintre. Époux de Colquhoun. Séjours en Italie puis en France (1936). Rencontre les surréalistes français. Installation à Londres (1940). Membre du groupe surréaliste (1940-1942). Anim. au “[gr. autour de Del Renzio]”. Arson (directeur, 1942), View (1943), New road (directeur, 1943). Grande Bretagne.

Tract “Incendiary innocence” (1944) et réponse à Idolatry and confusion, de Brunius et Mesens (avril 1944). International surrealist exhibition (1936), Surrealist objects and poems (“London gallery”, 1937). Slovaquie.

FABRY Rudolf ; 1915, Bratislava – 1982, Bratislava. Poète, collagiste. Membre fond. du ‘‘groupe des surréalistes slovaques’’ (1938). Mains coupées, premier recueil, 1935.

FRÉDÉRIQUE André ; 1915, Nanterre – 1957, Paris. Poète. Renc. Parisot (1944). Proche du gr. surr. (1947-1957). Les Quatre vents (1946-1947), Les Deux Sœurs (Bruxelles), Le Temps de la poésie (1949), La Nef (Humour poétique, 1950). Signe À la niche… (1948). Le Surr. en 1947 (cat., 1947). France.

GERZSO Gunther ; 1915 – 2000, Mexico. Peintre Ami de Paalen. Peinture surréaliste à partir de 1938. VVV (1943). 4e Exposition Internationale., Expo de 1950 préfacée par Palen. Mexique.

GLEESON James ; 1915, Sydney Australie. – 2008. Peintre, collagiste, dessinateur, poète, essayiste. Rencontre infructueuse, en compagnie de Robert Klippel, avec A. Breton à cause du problème de la langue (1938). Excellents contacts avec R. Penrose, H. Moore et E. T. L. The Attitude of Lightning Towards a Lady-Mountain (L’attitude de l’éclair vers la Dame-Montagne) 1939, huile sur toile. Poèmes-Dessins écrits entre 1938-1943 : Canto One, (Chant I), 1938. A Comment, Art in Australia, Angry Penguins. What is surrealism ? (Qu’est-ce que le surréalisme ?), essai, Art in Australia (n° 81, nov. 1940) : 1er texte faisant état des surréalistes australiens. London Gallery (Londres, nov-déc. 1948). Australie.

GOMEZ-CORREA Enrique ; 1915-2003, Santiago-du-Chili – Poète, essayiste, traducteur, ambassadeur. Ami de Hérold, Brauner, Magritte, Donati. Premiers poèmes in Total, circa 1935. Mandragora (cofondateur), Boletin surrealista (codirecteur), Total, La Poesia soprendida (Saint-Domingue), VVV, Altazor, BLS, Brumes blondes (seconde  série), Ellébore. Traduit. Apollinaire. Chili.

HOLZER Max ; 1915, Graz, Autriche – 1984, Paris. Poète, peintre. Animateur de l'”Art-Club” (1946-).

MALRIEU Jean ; 1915, Montauban – 1975, Montauban. Poète. Renc. Breton et Péret (1953). Proche du gr. surr. (1953-1968). La Brèche (1962-1964), L’Archibras (1968), Edda (???). Illus. par Dax (Le Château cathare, 1972). France.

MOLLER-NIELSEN Egon ; 1915, Copenhague – 1959, Stockholm. Architecte, plasticien. Influence. Le Cri, 1942.

MOREAU Franz ; 1915-1962. Poète. Membre du groupe “Haute nuit” (1947). Silex (1950).

MOTHERWELL Robert; 1915, Aberdeen, Washington – 1991. USA Peintre, théoricien, critique d’art. Séjour à Paris (1938). Par l’intermédiaire de Schapiro, rencontre Seligmann qui lui donne des cours de peinture. Rencontre le groupe français en exil à NY. Fréquente “l’Atelier 17”. Dyn (1941-1943), VVV (1944). USA.

NAUM Gellu ; 1915–2001, Bucarest Roumanie. Poète, théoricien. Animateur du groupe surréaliste roumain (1940-1947). Séjour en France (fin 1938-fin 1939) : rencontre le groupe français par Brauner. Adhère au surréalisme (1938-1939). Drumetul incendiar (Le Voyageur incendiaire), 1936. Surrealiste publikationen, ? Literature (Londres). Traduit. Char, Gracq après 1945. Manifeste Critique de la Misère, avec Paun et Teodorescu, 1945. L’Infra noir (1946). Roumanie.

RAK Jan ; 1915, Hradiste – 1969, Bratislava. Poète. Participe aux activités du groupe surréaliste slovaque. Épuisé, 1942. Traducteur de Baudelaire et Rimbaud. Slovaquie.

SCHULTZE Bernhard ; 1915, Schneidemühl, Prusse Occidentale – 2005, Cologne. Peintre, plasticien. Animateur du groupe “Quadriga” (1952-). Rencontre Bryen, Jaguer, Éthuin (1952). Participe à “Phases” (1954 et 1978). Allemagne

Cinquentenaire du décès

GAN Adrian-Nilsson ; 1884, Lund – 1965, Stockholm. Peintre. (Pseudo. de Adrian-Nilsson Gösta) Kontakt, collage, 1928. Self-déclaration surréaliste in Dagens nyheter, 1939. Suède.

SERVRANCKX Victor ; 1897, Dieghem – 1965, Elewijt Belgique. Peintre. Rencontre Magritte (première guerre mondiale). Figure importante du constructivisme belge (1925-1935). Contacts épistolaires avec Breton. Le Désastre apprivoisé : Opus 3 et 4 (1927), Opus 2 (1934). La Révolution surréaliste (1929), Edda. Phases (Bruxelles, 1964). Belgique

TIKAL Vaclav ; 1906, Ptetin – 1965, Prague. Peintre. Participe au groupe “Ra”, membre du “Groupe des surréalisme en Tchécoslovaquie ” reconstitué par Teige (1949) (à partir de 1950). Participe à “Phases” (1964-1970). Membre du Cercle de Effenberger. Symbiose, 1945. Dessins Surréalistes (1935), [2e Exposition Internationale], Kaigai chôgenjitsushugi, Exposition Internationale du surréalisme (1938), Exposition Internationale (Amsterdam, 1938), Le Surréalisme en 1947, Mostra Surrealista Internationale… Expose à la Galerie “L’Étoile scellée”. Rép. Tchèque.

Ephémérides actuelles (2015) Littérature française

 Ephémérides actuelles (2015)  Littérature française

Verra-t-on célébrer la fondation du Journal des savants (1685), et l’institution de la troupe de Molière comme troupe du roi ? ou, cent ans plus tard, la création de l’Almanach des Muses, recueil annuel de poésie (1765) ? pu peut-être un fait encore plus important pour notre histoire, l’Introduction à l’étude de la médecine expérimentale (1865) de Claude Bernard ? Il est à craindre qu’on s’en tienne à l’évocation du débat sur la Nouvelle Critique (R. Picard, R. Barthes, J.P. Weber, S. Doubrovsky), si lointain à nos yeux, si futile par rapport à la disparition de Marcel Allain, créateur (avec son ami Souvestre) de l’immortel Fantômas, ou bien du refus par Michaux du Grand Prix National des Lettres.

Toute mémoire, même celle des ordinateurs, est sélective, ou bien inutilisable.

On trouvera ci-après, comme en 2013 et 2014, la liste des auteurs français et celle des œuvres à célébrer, pour un tricentenaire, bicentenaire, centenaire ou un multiple de cinquante années.

Le choix peut sembler arbitraire, et il l’est. C’est qu’il se veut l’œuvre d’historiens de la littérature, dont la fonction principale n’est pas de reproduire les listes d’ouvrages enregistrés au Dépôt légal chaque année, mais de choisir ce qui, à leurs yeux, porte un  signe d’historicité. Ce choix est emprunté à la BDHL (Banque de données d’histoire littéraire) que j’ai conçue il y a des lustres, avec quelques collègues, dans un but à la fois pédagogique et d’investigation. On la trouve à cette adresse :

http://www.phalese.fr/bdhl/bdhl.php

Les lieux de naissance sont suivis de l’indication du pays ou du département actuel (Paris étant ville-département)

Écrivains nés/morts en 1615 :

Pasquier, Etienne, 1529, Paris, 1615, Paris.

Écrivains nés/morts en 1665 :

Regnard, Jean-François, 1665, Paris, 1709, Dourdan (91)

Écrivains nés/morts en 1715 :

Helvétius, Claude-Adrien, 1715, Paris, 1771, Paris.

Bernis, François Joachim de Pierre de, 1715, Saint-Marcel (07), 1794, Rome.

Vauvenargues, 1715, Aix en Pce (13), 1747, Paris.

Fénelon, François, 1699, Château de Fénelon (24), 1715, Cambrai (59).

Galland, Antoine, 1646, Rollot (80), 1715, Paris.

Malebranche, Nicolas, 1638, Paris, 1715, Paris.

Écrivains nés/morts en 1815 :

Labiche, Eugène, 1815, Paris, 1883, Paris.

Écrivains nés/morts en 1915 :

Picon, Gaëtan, 1915, Bordeaux, 1976, Paris.

Gourmont, Remy de, 1858, Bazoches (61),  1915, Paris.

Pergaud, Louis, 1882, Belmont (25), 1915, Marcheville (28).

Écrivains nés/morts en 1965 :

Allain, Marcel, 1885, Paris, 1965, Andrézy (78).

Audiberti, Jacques, 1899, Antibes (06), 1965, Neuilly S/Seine (92).

Vailland, Roger, 1907, Acy le Mullier (60), 1965, Meillonnas, (01).

Œuvres

S’il est juste que notre société honore les morts, ce n’est malgré tout pas une date de naissance, encore moins de décès, qui fait la littérature. Voici, en conséquence, quelques anniversaires d’ouvrages à célébrer  et, par conséquent, à lire ou relire :

Lesage, Gil Blas de Santillane (1715-1735).

Villiers de L’Isle Adam, Elën, drame en 3 actes en prose, Paris, Poupart-Davyl, 1865.

Tocqueville, Alexis de, Voyage en Amérique (posthume), Œuvres complètes, Paris, Michel Lévy frères, 1865.

Verne, Jules, De la terre à la lune, Trajet direct en 97 heures 20 minutes, roman, Paris, J. Hetzel, 1865, 302 p.

Stendhal, Chroniques italiennes, Paris, Michel Lévy frères, 352 p.

Hugo, Victor, Chansons des rues et des bois, recueil poétique, Paris, Lacroix et Verboeckhoven, 1865, 300 p.

Quelles œuvres cinquantenaires faut-il relire ?

Plus on se rapproche de l’événement, plus il est difficile de choisir. Voici le palmarès établi par 2 ou 3 promotions d’étudiants en premier cycle d’université :

Arrabal, Fernando, Le Grand Cérémonial, Paris, Julliard.

Duras, Marguerite, Le Vice-Consul, Roman, Paris, Gallimard.

Giono, Jean, Deux Cavaliers de l’orage, roman, Paris, Gallimard.

Pérec, Georges, Les Choses, Paris, Julliard.

Queneau, Raymond, Les Fleurs bleues, Paris, Gallimard.

Sagan, Françoise, La Chamade, roman, Paris, Julliard.

Schéhadé, Georges, L’Émigré de Brisbane, Paris, Gallimard.

Sembene Ousmane, Le Mandat, Paris, Présence Africaine.

 

La BDHL offre bien d’autres informations relatives à l’histoire de la littérature française telle que nous pouvons la concevoir aujourd’hui, tant sur le plan générique que thématique. Elle fournit aussi des liens vers les œuvres du domaine public.

André Breton, index des Oeuvres complètes

Index des Œuvres complètes de A. Breton

Breton

On trouvera ci-dessous, dans un premier temps, l’index alphabétique général des Œuvres complètes d’André Breton. Il s’agit en fait de tous les ouvrages parus de son vivant, ayant fait l’objet, la plupart du temps, d’une édition en livre de poche. Ce sont donc tous les mots (noms communs et noms propres, avec capitales ou non) employés par l’auteur, classés dans l’ordre alphabétique, avec, accolé sur la même ligne, leur nombre d’occurrences dans ce corpus. Sauf erreur de ma part, on peut dire, en simplifiant, qu’André Breton a un vocabulaire de 42.353 formes. Au lecteur de décider s’il est riche ou non, plus recherché ou plus complexe que celui de Racine, de Victor Hugo ou de l’un des poètes de sa génération. L’intérêt immédiat de cette liste est qu’elle permet de voir les mots utilisés par l’écrivain, et ceux qui, par défaut, sont exclus de son vocabulaire. Rappelons, pour finir, que tout calcul scientifique admet une approximation de +_ 5%.
Logiciel utilisé: TXM de l’ENS de Lyon.
Je remercie particulièrement Michel Bernard 
qui a bien voulu m’accompagner, à nouveau, dans cette aventure numérique.

[Télécharger l’index _AB_TXM au format PDF]   

Nos outils nous offrent d’autres classements qui seront d’un grand intérêt pour le chercheur et même l’amateur.
Voici un index avec la référence des pages dans l’édition de la Pléiade. Pour alléger le fichier, j’en ai retiré les pronoms et particules  trop fréquents.

 [Télécharger l’index _réf_p.  au format PDF]

Enfin, pour faire œuvre décidément utile, voici la concordance, lettre par lettre, issue du même fichier Œuvres complètes, avec l’indication de la page dans la Pléiade. Les fichiers Epub sont lisibles aussi bien sur votre tablette que sur ordinateur.

 

CC

Benjamin Péret,

Benjamin Péret, par Jean-Michel Goutier

Couv-PERET
Méconnaître Benjamin Péret, sa vie, son oeuvre, c’est ne rien comprendre au surréalisme. Révolutionnaire, il a passionnément lutté contre tout système répressif tendant à asservir l’individu et particulièrement contre la religion et le stalinisme. Sa  haute idée de la poésie lui a fait très tôt dénoncer les sordides compromissions de l’art engagé et son salutaire pamphlet , Le déshonneur des poètes, demeure un silex dans la chaussure des laudateurs de la mise au pas.
Approche plurielle, cet ouvrage apportait, à sa parution, des informations nouvelles, des textes et des documents inédits sur le poète et le révolutionnaire dont le comportement d’homme libre éclate dans dans cette formule d’André Breton:
“Qu’est-ce que le surréalisme?
C’est la beauté de Benjamin Péret écoutant prononcer les mots de famille, de religion et de patrie.”

Le fichier global étant très lourd, nous avons dû le scinder en trois PDF téléchargeables.

[Télécharger p. 1-78]

[Télécharger p. 79-128]

[Télécharger p. 129-170]

CC

Le Ciel n’est pas encore bleu

Le Ciel n’est pas encore bleu,
pièce suridéaliste en un acte

par Émile Malespine

« Allo, M. Béhar ? Ici Max Bucaille. Vous écrivez dans votre Étude sur le théâtre dada et surréaliste, paru chez Gallimard en 1967, que le passage de Le Ciel n’est pas encore bleudonné dans Manomètre vous parait inspiré de la dramaturgie de Tzara. Vous semblez regretter de n’avoir pu lire la pièce en son entier. Venez donc me voir, je vous la montrerai. »
En effet, j’avais tenté, vainement, de me la procurer auprès de Jean Cathelin, que je savais lié à Malespine.
Je ne connaissais pas Max Bucaille, mais je n’ignorais pas qu’il avait fait partie du groupe Le Surréalisme révolutionnaire. La pipe au bec, s’essuyant constamment les yeux à cause de la fumée, il m’accueillit dans sa villa de Créteil, me montra les puissantes racines de chêne qu’il venait de trouver, et aussitôt me confia une copie du texte intégral de la pièce que je venais chercher, ainsi que d’autres documents qu’il ne destinait pas au musée de Copenhague, auquel il avait légué sa collection d’œuvres relatives à Cobra, mouvement dont il avait aussi fait partie. (Voir à son sujet le site « officiel » :http://www.maxbucaille.com/)

C’est ainsi que j’ai pu compléter, dans l’édition Folio de mon étude (1979), la trop brève analyse de cette pièce, ce qui suscita la curiosité d’un metteur en scène italien plus original que d’autres. Il la monta à Florence, en mars 1991, avec sa compagnie des Chille de la balanza, non sans l’avoir, simultanément, publiée en français (tirage 300 ex.), à partir de mon tapuscrit, grâce à la Fondation Primo Conti, avec une introduction de Sergio Zoppi.

Voici donc cette œuvre « suridéaliste » offerte à tous, avec les concours que j’ai dits, par-delà les mouchoirs de nuages.

Henri BÉHAR

[Télécharger au format PDF]

 

CC

Éphémérides actuelles 2014

Littérature française

Toute mémoire, même celle des ordinateurs, est sélective, ou bien inutilisable.

On trouvera ci-après, la liste des auteurs français et celle des œuvres à célébrer, pour un tricentenaire, bicentenaire, centenaire ou un multiple de cinquante années. Les éphémérides de l’année 2013 sont disponibles sur demande par courriel auprès de l’auteur de ces pages

Le choix peut sembler arbitraire, et il l’est. C’est qu’il se veut l’œuvre d’historiens de la littérature, dont la fonction principale n’est pas de reproduire les listes d’ouvrages enregistrés au Dépôt légal chaque année, mais de choisir ce qui, à leurs yeux, porte un signe d’historicité. Ce choix est emprunté à la BDHL (Banque de données d’histoire littéraire) que j’ai conçue il t a des lustres, avec quelques collègues, dans un but à la fois pédagogique et d’investigation. On la trouve à cette adresse :

http://www.phalese.fr/bdhl/bdhl.php

Les lieux de naissance sont suivis de l’indication du pays ou du département actuel (Paris étant ville-département)

Écrivains nés/morts en 1564 :

Calvin Jean 1509 Noyon Oise 1564 Genève Suisse

Écrivains nés/morts en 1714 :

Condillac Etienne 1714 Grenoble Isère 1780 Beaugency Loiret

Riccoboni Marie-Jeanne Laboras de Mézières 1714 Paris 1792 Paris

Écrivains nés/morts en 1764 :

Chénier Marie-Joseph Marie-Joseph-Blaise Chénier 1764 Constantinople 1811 Paris Paris

Jouy Victor-Joseph Etienne de 1764 Jouy-en-Josas Yvelines 1846 Saint-Germain-en-Laye Yvelines

Krüdener Barbara Juliane de Baronne de Vietinghoff 1764 Riga URSS 1824 Karazoubazar URSS

Legouvé Gabriel-Marie-Jean-Baptiste 1764 Paris Paris 1812 Paris Paris

Écrivains nés/morts en 1814 :

Bernardin de Saint-Pierre Jacques Henri 1737 Le Havre Seine-Maritime 1814 Eragny sur Oise Val d’Oise

Ligne Charles-Joseph prince de 1735 Bruxelles Belgique 1814 Vienne Autriche

Mercier Louis 1740 Paris -1814 Paris

Palissot de Montenoy Charles 1730 Nancy Meurthe-et-Moselle 1814 Paris Paris

Parny Evariste, 1753 Ile de la Réunion Réunion 1814 Paris

Ponsard François 1814 Vienne Isère 1867 Paris

Sade Donatien de 1740 Paris 1814 Charenton Val-de-Marne

Écrivains nés en 1864

Leblanc Maurice 1864 Rouen Seine-Maritime 1942 Perpignan Pyrénées Orientales

Régnier Henri de 1864 Honfleur Calvados 1936 Paris Paris

Renard Jules 1864 Châlons sur Mayenne Mayenne 1910 Paris Paris

Viélé-Griffin Francis 1864 Norfolk Etats-Unis 1937 Bergeral ou Bergerac Dordogne

Écrivains nés en 1914

Gary Romain Romain Kacew 1914 Vilius Russie 1980 Paris

Duras Marguerite Marguerite Donnadieu 1914 Gia-Dinh Viêt-nam 1996 Paris

Mohrt Michel 1914 Morlaix Finistère 2011 Paris

Écrivains morts en 1914

Mistral Frédéric 1830 Maillane Bouches-du-Rhône 1914 Maillane Bouches-du-Rhône

Péguy Charles 1873 Orléans Loiret 1914 Villeroy-sur-Marne Marne

Alain-Fournier Henri Alban Fournier 1886 La Chapelle d’Angillon Cher 1914 Les Eparges Meuse

Psichari Ernest 1883 Paris 1914 Saint Vincent Rossignol Belgique

Lemaître Jules 1853 Vennecy Loiret 1914 Travers Loiret

Jaurès Jean 1859 Castres Tarn 1914 Paris

Souvestre Pierre 1874 Plomelin Finistère 1914 Paris

Écrivains nés en 1964

Chevillard Eric 1964 La Roche-sur-Yon Vendée

Célébration des œuvres

Nom de l’auteur Titre Date de publication Éditeur
Les dates des œuvres sont celles de l’entrée au Dépôt légal.

François Rabelais (1483-1553) : Cinquième livre1564 S.l.

http://www.bvh.univ-tours.fr:8080/xtf/view?docId=tei/B751131011_RES_Y2_2169/B751131011_RES_Y2_2169_tei.xml&doc.view=notice;
http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Cinqui%C3%A8me_Livre

François de Malherbe (1555-1628) : Lettre de consolation à la princesse de Conti sur la mort de M. le chevalier de Guise, son frère1614. T. du Bray Molière (1622-1673) ; La Princesse d’Élide, 1664 A. Lacroix
http://books.google.fr/books?id=aPwRWAWGITsC&printsec=frontcover&dq=ebook:+La+Princesse+d’%C3%89lide,+1664&hl=fr&sa=X&ei=tavJUszmL8ad0AWFzIDYDQ&ved=0CFgQ6AEwAg#v=onepage&q&f=false

Jean Racine (1639-1699) : La Thébaïde, 1664 C. Barbin
http://www.ebooksgratuits.org/html/racine_thebaide.html

Antoine Houdar de La Motte (1672-1731) : Discours sur Homère, 1714 Dupuis
http://books.google.fr/books?id=xZj2J4894TYC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

Voltaire (1694-1778) : Dictionnaire philosophique, 1764 Cramer
https://archive.org/details/dictionnairephi04voltgoog

Denis Diderot (1713-1784) : Le Neveu de Rameau, 1764 Delaunay

Andréa de Nerciat (1738-1800) : Les Aphrodites, 1764 S. L.

Argenson, René-Louis de Voyer (1694-1757 ; marquis d’) : Considérations sur le gouvernement ancien et présent de la France comparé à celui des autres états; suivies d’un nouveau plan d’administration, 1764 M. M Rey

Bernard-Joseph Saurin (1706-1781) : Les Mœurs du temps1764 Duchesne

Antoine, Alexandre, Henri Poinsinet (1735-1769) : Le Sorcier, 1764 Petite bibliothèque des théâtres

Marie-Jeanne Riccoboni (1714-1792) : Histoire de Miss Jenny, 1764 Brocas et Humblot

La Dunciade ou La guerre des sots 1764 Charles Palissot de Montenoy (1730-1814)

Antoine, Alexandre, Henri Poinsinet (1735-1769) : Le Cercle, ou la soirée à la mode, 1764 Veuve Duchesne

Saint-Lambert (1716-1803) : Les Saisons, 1764 S.l.

René de Pixérécourt (1773-1844) : Le Chien de Montargis, 1814 Jean-Noël Barba

Joseph de Maistre (1753-1824) : Des constitutions politiques, 1814 Société typographique

Pierre Simon Ballanche (1776-1847) : Antigone, 1814 Didot aîné et fils.

Jules de Goncourt (1830-1870), Edmond de Goncourt (1822-1896) : Germinie Lacerteux, 1864 Charpentier

Alexandre Dumas (fils) (1824-1895) : L’Ami des femmes, 1864 A. Cadot

Charles Chatrian (1826-1890), Émile Erckmann (1822-1899) : L’Ami Fritz, 1864 Hachette

Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889) : La Cité antique, 1864 Durand

Jules Barbey d’Aurevilly (1808-1889) : Le Chevalier des Touches, 1864 M. Lévy frères

Alfred de Vigny (1797-1863) : Les Destinées, 1864 M. Lévy frères

Jules Verne (1828-1905) : Les Voyages extraordinaires, 1864-1906 Hetzel

Jules de Goncourt (1830-1870), Edmond de Goncourt (1822-1896) : Renée Mauperin, 1864 Dubuisson

Émile Erckmann (1822-1899) : Le Conscrit de 1813, 1864 Librairie Illustrée

Émile Zola (1840-1902) : Les Contes à Ninon, 1864 Hetzel et Lacroix

Jules Michelet (1798-1874) : La Bible de l’humanité, 1864 Chamerot

Marcel Proust (1871-1922) : Du Côté de chez Swann, 1914 Grasset

Georges Feydeau (1862-1921) : La Dame de chez Maxim, 1914 Librairie théâtrale

Paul Bourget (1852-1935) : Le Démon de midi,1914 Plon, Nourrit et Cie

André Gide (1869-1951) : Les Caves du Vatican, 1914 Gallimard

Romain Rolland (1866-1944) : Au-dessus de la mêlée 1914-1915 Ollendorf

Anatole France (1844-1924) : La Révolte des anges, 1914 Calmann-Lévy

Francis Carco (1886-1958) : Jésus-la-Caille, 1914 Mercure de France

Ernest Psichari (1883-1914) : Le Voyage du centurion, 1914 Louis Conard

Georges Ohnet (1848-1918) : L’Amour commande, 1914 P. Ollendorff

Édouard Glissant (1928-2011) : Le Quatrième Siècle, 1964 Seuil

Léopold-Sedar Senghor (1906-2001) : Libertés I-II-III1964-1977 Seuil

Julien Green (1900-1998) : Mille Chemins ouverts, 1964 Grasset

René de Obaldia (1918-) : Le Général inconnu, 1964 L’Avant-Scène

Armand Gatti (1924-) : Chant Public devant deux chaises électriques, 1964 Le Seuil

Monique Wittig (1935-2003) : L’Opoponax, 1964 Editions de Minuit

Jean-Paul Sartre (1905-1980) : Les Mots, 1964 Gallimard

Christine de Rivoyre (1921-) : Les Sultans, 1964 Grasset

Paul Éluard, Capitale de la douleur (1926)

Paul Éluard, Capitale de la douleur (1926) 

Pauleluard“Les errances du droit d’auteur font qu’aujourd’hui les œuvres de Paul Eluard sont dans le domaine public au Canada mais pas en France!

Soucieux de mettre ce recueil…  capital à la disposition du public qui, comme moi, ne peut plus physiquement lire un texte imprimé, j’ai demandé à Cécile Eluard, qui me l’a accordé, l’autorisation de mettre en ligne Capitale de la douleur, numérisé à partir de l’édition originale (éditions Gallimard-NRF, 1926), et mis en forme par mes soins. Qu’elle en soit remerciée, ainsi que Claire Sarti, qui a bien voulu s’entremettre pour ce faire.”

 

CC

Roger Vitrac, Dés-Lyre, poésies complètes

Roger Vitrac, Dés-Lyre,
poésies complètes présentées et annotées
par H. Béhar (1964)

vitrac

 Quand la liste des livres du XXe siècle désormais indisponibles a été publiée par la BNF (ReLire), je me suis étonné d’y voir figurer les poésies complètes de Roger Vitrac, procurées par mes soins en 1964. J’ai aussitôt envoyé à l’éditeur, selon la consigne, une lettre recommandée avec avis de réception, lui demandant de procéder à un nouveau tirage.
N’ayant à ce jour reçu aucune réponse, j’ai demandé aux ayants droit de Vitrac l’autorisation, qu’ils m’ont aussitôt accordée, de procéder à la numérisation que voici, au format PDF (image et texte), ainsi qu’au format Ebook pour les tablettes et téléphones, afin de la mettre gratuitement à la disposition du public.
Notre objectif commun est toujours le même: donner à lire et faire connaitre une poésie intégralement surréaliste, en parfaite adéquation avec le théâtre de Roger Vitrac, et notamment son Victor ou Les Enfants au pouvoir, désormais reconnu comme un classique du XXe siècle.
[Télécharger les poésies complètes de R. Vitrac]

 

 

CC

La bibliographie d’A. Breton d’Elza Adamowicz

La bibliographie d’André Breton d’Elza Adamowicz

Constatant que sa bibliographie d’André Breton n’était pas suivie par l’éditeur, qui d’ailleurs lui a rendu ses droits, Elza Adamowicz me l’a confiée en vue d’une édition numérique revue et corrigée. En attendant cette étape, nous avons convenu qu’il était indispensable de la mettre à la disposition du public sous la forme d’un fichier PDF que voici. Je la remercie de sa confiante collaboration.

[Télécharger le fichier en PDF]

CC